Article

Autres actualités

[2020-09-01] Caroline Désir, ministre de l'Éducation : "Il était urgent que tous les élèves puissent retourner à l'école"
Des milliers d’enfants, d’adolescents et d’enseignants ont repris le chemin de l’école ce mardi matin. Une rentrée dans...

[2020-05-01] "Au début c’était l’enfer, maintenant c’est le purgatoire": Louis et David ont été placés dans le coma après avoir eu le coronavirus
Le combat contre le coronavirus est long et difficile. Une fois sortis des soins intensifs, certains patients doivent...

[2020-03-27] Coronavirus en Belgique: confinement prolongé au moins jusqu'au 19 avril, avec des perceptions immédiates d'amendes
Le coronavirus en Belgique a entraîné une période de confinement qui ce vendredi 27 mars a été prolongée jusqu'au 19 avril,...

Caroline Désir, ministre de l'Éducation : "Il était urgent que tous les élèves puissent retourner à l'école"

Des milliers d’enfants, d’adolescents et d’enseignants ont repris le chemin de l’école ce mardi matin. Une rentrée dans un contexte particulier, sur fond d’épidémie de Covid-19. Caroline Désir (PS), ministre de l’Éducation en Fédération Wallonie-Bruxelles, était l’invitée du journal télévisé de 19h30. L’occasion pour elle de faire le point sur plusieurs dossiers, à commencer par le pacte pour un enseignement d’excellence. "On travaille sur une vaste réforme de notre système scolaire, qui va s’étaler sur 10 années et qui vise à rendre notre enseignement plus juste et plus efficace", rappelle Caroline Désir. Ce chantier commence cette année avec la mise en œuvre du tronc commun en maternelle. "On a redéfini ce qu’on attend en termes d’apprentissage pour les trois années de la maternelle", poursuit la ministre qui ajoute que jusqu’à présent, "il n’y avait pas de définition de ce qu’on attendait comme apprentissage en maternelle". Objectif : rattraper le retard Reste que cette rentrée a une saveur particulière, avec un port du masque imposé aux enseignants et aux élèves de secondaire. Selon la ministre socialiste, il s’agit d'"une mesure sanitaire nécessaire pour permettre le retour à l’école de tous les élèves. Il était urgent que tous les enfants et adolescents puissent retourner à l’école". Jusqu’à quand faudra-t-il le porter ? "En fonction de l’évolution de l’épidémie, les mesures peuvent être plus contraignantes ou moins contraignantes", souligne Caroline Désir. L’autre chantier de ces premiers mois de l’année scolaire 2020-2021, c’est la remise à niveau des élèves. La ministre conclut : "Certains sont passés dans l’année supérieure sans tous les acquis. C’est ce qu’on avait voulu. On avait demandé de la bienveillance vu le contexte de crise. Maintenant, il faut que les écoles puissent prendre le temps de poser un diagnostic, identifier les difficultés et mettre en œuvre une stratégie pour y remédier"

Par rloadm le 2020-09-01